La (première) consultation gynécologique


La consultation gynécologique permet de répondre à toutes les questions que tu te poses sur ton corps, la sexualité, la contraception … Mais à partir de quel âge faut-il consulter et pourquoi ? Qui réalise la visite gynécologique et comment se déroule-t-elle ? Et si tu es mineure ? On répond à toutes tes questions.

première consultation gynécologique
Source : AdobeStock

Quand faire une consultation gynécologique ?

Il n’y a pas d’âge ! C’est à toi de déterminer quand tu éprouves le besoin d’en parler avec un.e professionnel.le de santé : que tu aies 13 ans, 18 ans, 20 ans ou plus. À 25 ans il est recommandé de faire un premier frottis cervico-vaginal en l’absence de tout facteur de risque. Ensuite, il est recommandé de faire un suivi médical régulier, tout au long de la vie pour prendre soin de ta santé sexuelle et reproductive.

Pourquoi effectuer une visite gynécologique ?

Tout d’abord, il n’est pas nécessaire d’attendre d’avoir des rapports sexuels pour effectuer une visite gynécologique. La consultation gynécologique permet avant tout de discuter et de s’informer sur les sujets de santé sexuelle qui te préoccupent comme :

  • Ton anatomie, la puberté et les changements de ton corps.
  • Les règles parfois douloureuses, abondantes, irrégulières. Cela peut être normal et soulagé. Cela peut aussi être le symptôme d’une maladie comme l’endométriose.
  • La contraception : si tu as une vie sexuelle active ou que tu prévois d’avoir prochainement ton premier rapport sexuel, un.e professionnel.le pourra te présenter les différents moyens de contraception existants et te prescrire celui que tu choisiras.
  • Les infections sexuellement transmissibles : le VIH (Sida), le gonocoque (chaude-pisse), la chlamydiose et les infections au papillomavirus sont les plus fréquentes.
  • La vaccination contre le papillomavirus pour protéger de certains cancers dont il est responsable. Idéalement, elle doit être faite entre 11 et 14 ans, avant le début de la vie sexuelle.
  • etc.
comment se déroule une consultation gynécologique
Source : AdobeStock

Comment se déroule une consultation gynécologique ?

La consultation c’est avant tout une discussion entre toi et un.e professionnel.le de santé. Si c’est important pour toi, ton (ou ta) petit.e ami.e ou un parent peux t’accompagner . Si c’est ton premier rendez-vous avec ce.tte professionnel.le, vous allez d’abord faire connaissance et constituer ton dossier médical. Il/Elle te posera des questions du type : « Avez-vous vos règles ? », « Les règles sont-elles régulières ou douloureuses », « Suivez-vous un traitement ? » etc.

Ensuite vous allez discuter des sujets qui te préoccupent. Il/Elle pourra répondre à tes questions et te délivrera certains conseils. N’hésite pas à préparer ton rendez-vous en notant tes questions à l’avance. Et rappelle-toi : il n’y a pas de questions stupides ! C’est aussi l’occasion de te peser et de prendre ta tension.

Si besoin tu repartiras avec une ordonnance et une date pour un prochain rendez-vous.

En général, le.la professionnel.le ne réalise pas d’examen lors de la première consultation. Néanmoins cela peut être nécessaire selon ta situation. Le professionnel doit recueillir ton consentement pour réaliser l’examen gynécologique. Ce moment n’est pas toujours facile à vivre. Le professionnel le sait et fera le nécessaire pour te mettre le plus à l’aise possible. Aussi, si quelque chose te gêne malgré tout, il faut le dire. D’ailleurs il est inutile d’être entièrement déshabillée pour l’examen, on retire souvent soit le haut, soit le bas.

Durant une consultation gynécologique le.la professionnel.le peut procéder à divers examens comme la palpation des seins et des aisselles pour repérer une éventuelle grosseur ou l’examen des parties génitales. Il vise à examiner tes organes génitaux externes et internes. Pour cela il peut procéder à un toucher vaginal ou le réaliser à l’aide d’un spéculum et éventuellement réaliser un frottis. Le frottis est un examen recommandé de 25 à 65 ans pour le dépistage du cancer du col de l’utérus.

Ces examens ne sont pas systématiques. Ils dépendent de ta situation, ton âge, tes symptômes éventuels. Le.la professionnel.le de santé doit recueillir ton consentement avant de les pratiquer. Tu as donc le droit de refuser ces examens.

Ou faire une consultation gynécologique
Source : AdobeStock

Où et qui consulter ?

C’est un.e gynécologue, un.e sage-femme ou un médecin généraliste qui peuvent réaliser la consultation gynécologique. Homme ou femme c’est à toi de choisir celui qui te convient le mieux. Ils peuvent exercer dans un cabinet médical en ville, dans une clinique ou un hôpital, dans un centre de santé. Tu peux également te rendre dans un centre de santé sexuelle (aussi appelé centre de planification et d’éducation familiale) ou un planning familial.

Tu trouveras les coordonnées des centres de santé sexuelle et plannings familiaux ici . Aussi renseigne-toi auprès de ton médecin traitant, de l’infirmière scolaire, de tes amies etc.

Les consultations se font sur rendez-vous, alors téléphone avant de te déplacer.

Et si tu ne te sens pas à l’aise avec le professionnel que tu as choisi, tu peux changer à tout moment.

Selon ta situation, tu peux avoir besoin d’un rendez-vous en urgence. Par exemple en cas de :

  • douleurs intenses dans le bas ventre
  • saignements inhabituels
  • retard de règles
  • démangeaisons
  • rapport sexuel non protégé (risque d’infections sexuelles transmissibles ou risque de grossesse).

Dans ce cas, précise-le lors de la prise de rendez-vous ou contacte les urgences.

Je suis mineure

Tu peux te rendre à ta consultation gynécologique si tu es mineure. Tu n’as pas besoin de venir accompagnée d’un adulte. Mais si tu préfères venir accompagnée, c’est possible. Tu n’as pas non plus besoin de l’autorisation de tes parents pour y aller. Le médecin ou la sage-femme est soumis au secret professionnel. Enfin, le relevé de l’Assurance maladie peut être rendu anonyme si tu le souhaites.

La première consultation de contraception, de prévention en santé sexuelle (CCP)

La première consultation de contraception, de prévention en santé sexuelle (dite « CCP ») t’offre la possibilité de te rendre chez tout professionnel médecin ou sage-femme pour avoir une (et une seule) première consultation anonyme et gratuite, c’est-à-dire sans avance de frais. Cette consultation est accessible aux jeunes femmes et aux jeunes hommes jusqu’à 25 ans inclus. Pour les jeunes hommes, c’est un.e médecin qui peut réaliser cette consultation. Pour les jeunes femmes, un médecin ou une sage-femme peut la réaliser.    

Questions pas bêtes du tout sur la consultation gynécologique

  • Combien ça coûte ? L’assurance maladie prend en charge à 100% la consultation gynécologique jusqu’à l’âge de 25 ans inclus.
  • J’ai mes règles, faut-il reporter le rendez-vous gynécologique ? Non ce n’est pas un problème, le professionnel peut t’examiner même si tu as tes règles. Il s’adaptera.
  • Faut-il s’épiler avant le rendez-vous ? Les poils font partie du corps et sont très utiles, ils ne gênent en rien l’examen gynécologique. Une hygiène classique quotidienne avec un savon intime adapté suffit largement. Viens comme tu te sens bien.
  • Est-ce que l’examen gynécologique fait mal ? L’examen n’est pas censé être douloureux. Certains actes, comme la pose du spéculum, ne sont pas agréables, surtout si tu es tendue. Le.la professionnel.le de santé le sait et prendra le temps de te proposer des astuces pour que l’examen se passe le plus confortablement possible.

Sources :

Association Sparadrap, Santé Publique France. La première consultation gynécologique. Saint Maurice: SAnté publique France, 2017, 18 p. Disponible sur : https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/449810/3526443?version=1

Ameli.fr. Contraception et consultation gratuite pour les moins de 26 ans : mode d’emploi. Saint-Cloud : Ameli, 2022. Disponible sur : https://www.ameli.fr/medecin/actualites/contraception-et-consultation-gratuite-pour-les-moins-de-26-ans-mode-d-emploi