Dépistage des IST et préservatif : 2 essentiels pour des relations sexuelles protégées


Tomber amoureux, expérimenter ses premiers rapports sexuels, cela fait partie des expériences de l’adolescence. Pour vivre une sexualité épanouie et sereine, le port du préservatif et un dépistage des IST (Infections Sexuellement Transmissibles autrefois appelées MST) régulier sont essentiels. Voici plus d’informations sur le sujet pour toi.

 Qu’est-ce qu’une infection sexuellement transmissible ?

Une infection sexuellement transmissible est une maladie contagieuse microbienne transmise lors d’un rapport sexuel non protégé ou de contacts intimes (sans pénétration). Voilà une rapide définition de l’IST. Sans barrière de protection, bactéries, virus, parasites ou champignons se transmettent au(x) partenaire(s).

Les infections sexuellement transmissibles touchent les jeunes comme les adultes. Chez les jeunes, les plus courantes sont le VIH (Sida), le gonocoque (chaude-pisse) et la chlamydiose. Mais il faut aussi compter avec l’hépatite B, le papillomavirus, l’herpès génital, et la syphilis.

Rassure-toi, il existe des moyens de te protéger et des traitements adaptés, à condition de faire un test de dépistage IST régulièrement.

Pourquoi est-il important de faire régulièrement un dépistage IST ?

Ces infections et maladies sont facilement transmissibles et le danger réside dans le fait que beaucoup sont asymptomatiques : on peut ne percevoir aucun signe de leur présence, n’avoir aucun symptôme, alors qu’une infection est présente dans notre corps et travaille « en sous-marin » avant d’apparaitre à un stade avancé. C’est pourquoi le dépistage IST / MST est essentiel et doit être régulier !

Boutons au niveau des organes génitaux, démangeaisons, brûlures sur le pubis, sous la peau du pénis ou à l’intérieur du vagin, douleurs en urinant : voilà quelques-uns des symptômes qui doivent pousser à consulter un médecin, une sage-femme ou un gynécologue. Si tu as eu un rapport sexuel non protégé, fais un test de dépistage IST rapidement ! N’attends pas que ces signes disparaissent, car ces maladies ne guérissent pas toutes seules et si tu as des rapports sexuels et que tu n’utilises pas de préservatif, tu risques de transmettre cette infection à ton/ta partenaire. Grâce au dépistage IST, tu pourras bénéficier d’un traitement adapté.

Que tu sois en couple ou pas, amoureux ou simplement attiré physiquement, que tu aies des relations sexuelles avec un ou plusieurs partenaires, que ces relations soient hétérosexuelles ou homosexuelles, il est essentiel d’effectuer souvent un dépistage.

Protège-toi lors de chaque rapport sexuel ou intime

Les préservatifs restent le meilleur rempart face à ces infections. Indispensables, ils permettent de vivre une sexualité en mode zen. Préservatif masculin ou féminin, à vous de décider !

Source : Onsexprime / Santé publique France

A retenir :

  • Pas de rapport sexuel non protégé.
  • Adopter les règles d’hygiène de base : se laver les mains avec du savon avant tout contact pour éviter la transmission de microbes, pas de rapport intime en cas de lésion, coupure, plaie, boutons sur ou dans ta bouche, doigts, pénis, vagin ou pubis.

Où se faire dépister gratuitement ?

Le dépistage sans ordonnance est possible dans les centres CEGIDD, PMI ou CPEF. La consultation (examen clinique) et la prise de sang y sont gratuites pour les jeunes. Si tu passes par un médecin, gynécologue ou dermatologue, avec ta carte de Sécurité sociale, le dépistage sera remboursé à 100%.

Source : Onsexprime / Santé Publique France

Enfin, n’oublie pas que la contraception est essentielle pour prévenir une grossesse non désirée. Un préservatif mal mis ou qui craque, cela peut arriver !

Source : Onsexprime.fr. (page consultée le 24/03/2020). Site édité par Santé Publique France- https://www.onsexprime.fr/Sexe-sante/Tout-sur-le-VIH-et-les-IST/VIH-sida-et-IST