Amour et sexualité : nos conseils pour bien vivre ta première fois


Attirance, envie, excitation, désir, appréhension, peur, angoisse, voilà autant d’émotions, de sentiments et ressentis qui peuvent s’emparer de toi. Parce que la première fois est une étape importante pour tous, quel que soit ton âge, sexe, orientation sexuelle, voici quelques conseils pour te sentir plus zen à chaque étape.

Expérimenter le sexe pour la première fois en mode zen : parle contraceptif et préservatif

Grandir c’est découvrir, expérimenter et devenir responsable. Côté amour et sexualité, envisager sa première fois c’est penser à la contraception et au préservatif que l’on soit un garçon ou une fille, pour éviter une grossesse non désirée et se protéger des IST. Tu peux en parler avec ton partenaire, tes parents ou si tu n’es pas à l’aise, avec ton médecin traitant (qui a l’obligation du secret médical). Tu peux également contacter l’une des structures proches de ton domicile comme les Centres de planification ou encore le Fil Santé Jeune qui met à ta disposition un numéro gratuit et anonyme (0800 235 236).

Première-fois
Source : Freepik

Les premières fois : découvre et expérimente la sexualité dans toutes ses dimensions

Eh oui, il n’y a pas qu’une première fois, mais plusieurs : tu vivras une première fois avec chaque partenaire. Chaque première est différente, car on ne vit pas le même évènement de la même manière, à des âges différents, avec des personnes différentes, dans des lieux différents et selon son état d’esprit du jour !

La première fois, il peut s’agir du premier baiser, des premières caresses, c’est aussi cela la sexualité. Ça n’est pas forcément avoir des rapports sexuels  avec pénétration. La première fois avec ton/ta/tes partenaire(s), c’est tout ce qui fait partie de votre intimité : effleurement, caresse, plaisir physique, émotionnel, ça n’est pas juste une question de performance ! Fais confiance à ton imagination, mais veille à ce que la personne soit toujours d’accord.

Se sentir à l’aise dans ses rapports intimes, c’est une aussi une question de confiance en soi

Tu te poses surement tout un tas de questions et c’est normal. Écoute tes envies, dis ce que tu ressens. La sexualité, faire l’amour, avoir des rapports intimes, cela se vit et se découvre au fil du temps, par étape, sans pression.

Tu verras avec le temps, ton/tes partenaire(s), tu gagneras en confiance , tu t’enrichiras de tes expériences qui te permettront de savoir ce que tu aimes, ce dont tu as envie ou besoin. Sache qu’il n’existe pas de mode d’emploi.

Le consentement, c’est essentiel

Pour avoir une relation sexuelle il faut en avoir envie tous les deux. Tu as le droit de dire non ou de changer d’avis, l’autre aussi. Ce qui est important, c’est de respecter l’autre et se sentir respecté dans ses envies. Cela s’appelle le consentement .

Premiers-rapports-sexuels
Source : Michael Fenton / Unsplash

Découvre ton corps et des sensations nouvelles, seul(e) avec la masturbation

Souvent, avant de vivre sa première fois avec quelqu’un, la masturbation est une étape pour mieux te découvrir et découvrir tes parties génitales, les zones érogènes (celles qui donnent le plus de plaisir et de sensations). Tu vas pouvoir les vivre en solo dans ta chambre, sous la douche, etc.

Expérimente les jeux des caresses en solo pour mieux comprendre ton corps et son fonctionnement et ensuite guider ton partenaire. N’aie pas honte de ces premiers plaisirs sexuels et de ces sensations qui vont t’envahir, c’est naturel. Tu t’apercevras que certaines zones sont plus sensibles, délicates, propices à l’augmentation du désir et de l’excitation. Nous sommes tous différents, c’est un moment qui t’appartient, une découverte de toi-même et de ton corps.

L’orgasme ou la douleur, ça n’est pas automatique !

L’orgasme, c’est le plaisir décuplé, monté à son paroxysme (au plus haut point), mais ne pas ressentir d’orgasme n’a rien d’anormal. Telle une vague, le plaisir vient, repart, revient, il peut être doux, intense, mais n’oublie pas que le corps n’obéit à aucune règle et ne fonctionne pas en mode automatique ni sur commande. Il subit le stress, l’angoisse, la fatigue de tes journées au collège ou au lycée, de tes activités sportives. Ne te réfère pas à ce que tu peux voir sur Internet ou dans les films, ils ne reflètent pas la réalité. L’orgasme n’est pas une finalité en soi, éprouver du plaisir sexuel, c’est essentiel pour être bien.

Et la douleur ? Elle n’est pas automatique la première fois, surtout si l’expérience se fait en douceur, sans précipitation et dans le respect de l’autre.

Ado-première-fois
Source : Womanizer WOW Tech / Unsplash

Si l’âge moyen de la première fois (premier rapport sexuel) en France est de 17 ans, ce n’est pas une norme. Il n’y a aucun mal à être encore vierge ou puceau à cet âge-là, peu importe que ton entourage ait déjà vécu sa première fois. On ne grandit et on n’avance pas au même rythme dans la vie, à toi seul(e)de décider.


Sources :

Santé publique France. Les premières fois. Saint Maurice : Santé publique France, 2020, 64 p. Disponible sur : https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/sante-sexuelle/documents/brochure/les-premieres-fois

Santé publique France. Mesurer l’évolution des comportements sexuels et contraceptifs. Disponible sur : https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/sante-sexuelle/donnees/mesurer-l-evolution-des-comportements-sexuels-et-contraceptifs