La chicha est-elle dangereuse pour ta santé ?


Tu as surement déjà vu ou entendu parler de cette pipe à eau que l’on appelle très souvent aussi « narguilé », mais sais-tu ce qu’elle contient et connais-tu les effets de la chicha sur ta santé ? Dans cet article, on décrypte les idées reçues sur cette pratique à la mode

La chicha, c’est quoi?

C’est une pipe à eau d’origine perse qui s’est répandue très largement en Afrique du Nord avant d’atteindre l’Europe et la France. La chicha permet de fumer du tabac traditionnellement chauffé au charbon de bois naturel. Mais ce dernier est très souvent remplacé par un charbon à allumage rapide qui dégage énormément de substances toxiques au moment de sa combustion.

Chicha-narguilé-consommation-chez-les-adolescents
Source : Annisa Nuriddar / Pexels

Ça n’est pas comme fumer une cigarette, il n’y a pas de tabac ?

Le tabac à chicha appelé « tabamel » est une pâte humide composée de tabac, de mélasse et d’essences
chimiques de fruits. La fumée qu’il produit contient des goudrons, de la nicotine, des métaux lourds et des particules toxiques. Pourquoi le sens-tu moins dans la chicha que dans la cigarette ? C’est grâce aux essences chimiques de fruits ajoutées au narguilé, qui couvrent le goût de la nicotine.

Je ne peux pas devenir dépendant en fumant le narguilé ?

FAUX ! C’est même le contraire. Puisque la chicha contient aussi de la nicotine, le risque de dépendance existe. Ce risque est d’autant plus important que le goût du tabac est masqué par les arômes chimiques de fruits ajoutés. Tu n’as pas l’impression de fumer, pourtant les effets sont similaires. Le narguilé peut ainsi te faire basculer vers la cigarette traditionnelle. De plus, fumer la chicha, c’est inhaler une quantité de goudrons bien plus importante qu’avec une cigarette (jusqu’à 25 fois plus!).

Il n’y a pas de danger avec la chicha ?

FAUX ! Au-delà du risque de dépendance, les effets de la chicha sur ta santé sont réels. D’ailleurs une séance de 45 min à 1h de chicha équivaut à 40 cigarettes fumées soit 2 paquets entiers ! Tu es exposé-e aux métaux lourds, aux substances toxiques irritantes et cancérigènes, aux goudrons, aux particules fines. Ne pense pas que l’eau filtre tout cela, car elle ne retient qu’une infime partie des substances nocives… Elle sert principalement à refroidir la fumée, ce qui t’incite à inhaler plus profondément et t’expose d’autant plus aux composants toxiques.

Par ailleurs, la chicha génère une importante quantité de monoxyde de carbone, gaz inodore mais très toxique qui diminue tes capacités respiratoires (tu es plus vite essouflé-e). Pendant les 24h qui suivent la consommation, il impacte tes performances physiques et peut provoquer des maux de tête ou des vertiges. Enfin, une consommation régulière peut entrainer sur le long terme des maladies cardio-vasculaires et des cancers (gorge, poumons, etc.).

Lors d’une séance de chicha, les personnes présentes dans la pièce sont exposées à la fumée et aux substances toxiques qu’elle contient : il s’agit du tabagisme passif et les risques pour la santé sont semblables à ceux des consommateurs.

Le sais-tu ? En partageant le même embout avec tes amis ou ceux avec qui tu fumes la chicha, il existe un risque de transmission de microbes ou de virus tels que l’herpès ou l’hépatite B (ou le Covid-19 !) . Le mieux est encore d’avoir ton propre embout plutôt que de partager celui des autres. Sache que la vente de produits et d’accessoires pour narguilé est interdite aux mineurs comme tous les produits liés au tabagisme : tabamel, papier, filtre, etc.

Les-dangers-de-la-chicha
Source : Awesome Sauce Creative / Unsplash

Quelques conseils pour limiter les risques de la chicha sur la santé

  • Essaie de changer l’eau de ton narguilé très régulièrement et n’y mets surtout rien d’autre que de l’eau,
  • Favorise les sources de chaleur sans combustion comme le charbon électrique. N’utilise surtout pas de charbon de bois pour barbecue et évite le charbon à allumage rapide,
  • Si tu peux, utilise la chicha dans des espaces bien ventilés ou en plein air,
  • Prévois un embout jetable pour chaque fumeur,
  • Remplace régulièrement le tuyau flexible,
  • Afin de ne pas carboniser le tabac, répartis les braises de façon uniforme dans le foyer,
  • Évite le papier d’aluminium alimentaire et utilise plutôt des feuilles plus épaisses (disponibles en boutiques spécialisées),
  • Enfin, essaie d’aspirer la fumée peu profondément et peu fréquemment.

Pour limiter encore davantage les risques, il est possible d’opter pour la chicha électronique qui émet de la vapeur et non de la fumée …

Besoin d’aide pour arrêter de fumer ?

Tu te poses des questions sur la chicha ou sur la cigarette ? Tu as besoin de conseils pour arrêter de fumer ? Rends-toi dans une CJC (Consultation Jeunes Consommateurs : coordonnées dans notre page « Structures« ) où tu seras reçu-e anonymement et gratuitement.

Tu peux aussi appeler Tabac Info Service au 3989 ou télécharger l’appli du même nom.


Sources :

Institut National du Cancer. La chicha et risques pour la santé. Inca, 2009. (Consulté le 18/10/2021). Disponible sur : https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/La-chicha-et-risques-pour-la-sante

Ligue contre le cancer. La chicha, de la vapeur parfumée ? Li-up.fr, 2020. (Consulté le 18/10/2021). Disponible sur : https://lig-up.net/communaute-educative/contenus/233/la-chicha-de-la-vapeur-parfumee

RESPADD. La chicha, tu en sais quoi ? Paris : Respadd, 2021. (Consulté le 18/10/2021). Disponible sur : https://www.respadd.org/blog/2018/11/27/la-chicha-tu-en-sais-quoi/

Fond des affections respiratoires. La chicha. Fares, 2018. (Consulté le 18/10/2021). Disponible sur : https://fares.be/tabagisme/appui-documentaire/publications/la-chicha

Office français du tabagisme. Chicha, agréable à fumer … dangereux pour la santé. Paris : OFT, Disponible sur : https://www.drogbox.fr/04-drog-a-louvrage/02-Documents-et-brochures/04-Tabac/02-Brochures/Chicha-agreable-a-fumer/Chicha-agreable-a-fumer.pdf

Université de Pittsburgh, École des sciences de la santé. One hookah tobacco smoking session delivers 25 times the tar of a single cigarette. ScienceDaily, 2016. (Consulté le 15/11/2021). Disponible sur : www.sciencedaily.com/releases/2016/01/160111121406.htm