La cigarette électronique en 3 questions


Tu la connais aussi sous le nom de « e-cigarette » ou de  « vapoteuse », elle est partout : à la main ou à la bouche des jeunes, des adultes et des seniors, dans la rue, en terrasse des cafés, à la plage, etc. Toi ou tes amis l’avez peut-être déjà testée, tu y penses ou tu en es déjà adepte. Mais connais-tu ses effets sur ta santé et les risques liés à sa consommation ? On fait le point en 3 questions pour t’aider à y voir plus clair.

Que contient le liquide de la cigarette électronique ?

Dans la liste des composants de la version électronique de la cigarette, tu trouveras :

  • De la nicotine à plus ou moins forte dose (0 à 18 mg). Certains e-liquides pour cigarettes électroniques n’en contiennent pas du tout. Pense à bien lire l’étiquette du produit que tu consommes.
  • Du propylène glycol, un additif qui n’a rien de naturel (usage industriel) et qui permet d’avoir une vapeur plus fine et de transmettre les saveurs.
  • De la glycérine végétale, un ingrédient qui permet de faire beaucoup de vapeur, et qui donne l’impression de fumer une cigarette classique.
  • Et des saveurs ou arômes : ces additifs chimiques donnent un goût moins désagréable en bouche.
Vapotage-chez-les-jeunes
Source : Bimbim Sindu / Pexels

Le vapotage est-il moins dangereux ?

Le fonctionnement de la cigarette électronique est différent de la cigarette classique : il n’y a pas combustion des matières, les liquides sont simplement chauffés à plus ou moins haute température. Cela signifie qu’il n’y a pas d’inhalation de goudron, monoxyde de carbone, acétone, ammoniaque et autres substances très toxiques et cancérigènes présentes dans la fumée de cigarette classique.

Mais alors, quels sont les dangers de la cigarette électronique ? Le vapotage est-il toxique ? La cigarette électronique n’est pas inoffensive et son utilisation peut provoquer à court terme des irritations de la gorge, des voies respiratoires et des yeux. La fumée de la cigarette électronique contient des substances chimiques et des métaux, c’est d’ailleurs pour cela que l’OMS a classé en 2019 ce produit comme dangereux.

Sache que certaines cigarettes électroniques ou e-liquides vendus hors magasins spécialisés (sur internet ou à l’étranger), sont extrêmement dangereux, car ils ne respectent pas les normes européennes de fabrication ou de concentration de nicotine. Vérifie la présence de la mention NF ou AFNOR sur l’emballage, norme française qui t’assure de la qualité des e-liquides.

Enfin, pour protéger les jeunes, la loi française interdit la vente de la cigarette électronique et des e-liquides aux mineurs. Il est également interdit de vapoter à l’intérieur des lieux publics afin de protéger les personnes des risques du tabagisme passif.

Peut-on devenir dépendant avec la vapoteuse ?

Oui ! Que tu sois déjà fumeur ou que tu le deviennes avec la cigarette électronique, les risques de dépendance  existent. Même si les arômes de vanille, menthe, fruits rouges et autres, cachent le goût de la nicotine, celle-ci est bien présente dans la liste des composants la plupart du temps. Et la nicotine est une substance qui rend très vite accro. Pour éviter de devenir dépendant et que la cigarette électronique ne t’entraine ensuite vers le tabagisme classique, mieux vaut éviter de commencer à vapoter.

En apparence inoffensive, la vapoteuse te donne des habitudes de fumeurs (aspirer de la fumée, avoir un objet en main qui te donne de la contenance, etc.) et peut te faire entrer dans un tabagisme précoce. De plus, souviens-toi que la vapoteuse n’est présente sur le marché que depuis une dizaine d’années et qu’il existe très peu d’études sur les effets d’une consommation régulière à long terme.

Cigarette-électronique-chez-l-adolescent
Source : Nathan Salt / Pexels

Nos conseils pour éviter de tomber dans le tabagisme

Les fabricants le savent, la vapoteuse plait aux plus jeunes : les arômes en sont la principale raison, ils surfent également sur l’augmentation du prix des paquets de cigarettes en bureau de tabac et l’aspect santé en omettant d’indiquer la présence de substances toxiques pour l’organisme. Ils redoublent d’efforts et d’ingéniosité pour séduire les ados à des fins commerciales avec des goûts novateurs (CBD par exemple). Enfin, n’oublie pas que les vendeurs d’e-cigarettes et d’e-liquides ne sont pas des spécialistes de la santé ni des tabacologues !

Enfin, garde à l’esprit que quand on est adolescent, la pression de l’entourage (école, amis) est souvent forte, mais apprendre à dire non et t’affirmer dans tes choix est essentiel si tu veux te protéger.

Tu veux parler de la cigarette électronique avec quelqu’un ? Pense à ton médecin ou au numéro gratuit et anonyme de Tabac info service le 39 89 (du lundi au samedi, de 8h à 20h).


Sources :

Anses.fr. Produits du vapotage. Paris : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. (Consulté le 08/09/2021). En ligne : https://www.anses.fr/fr/content/produits-du-vapotage

Cancer.environnement. La cigarette électronique. (Consulté le 8/09/2021). Lyon : Centre Léon Bérard. En ligne : https://www.cancer-environnement.fr/392-Cigarette-electronique.ce.aspx

Comité national contre le tabagisme. Interdiction de fumer/vapoter dans les lieux publics. Paris : CNCT. (Consulté le 8/09/2021). En ligne : https://cnct.fr/tabac-loi/appliquer-linterdiction-de-fumer-vapoter-dans-les-lieux-publics/

FARES. La cigarette électronique. Bruxelles : FARES. Consulté le 8/09/2021). En ligne : https://fares.be/tabagisme/appui-documentaire/publications/la-cigarette-electronique

Santeaddiction.fr. La cigarette électronique : quel impact sur ma santé ? Paris : CIDJ. (consulté le 08/09/2021). En ligne : https://www.santeaddictions.fr/les-solutions-pour-s-en-sortir/tabac-les-solutions-pour-sen-sortir/la-cigarette-electronique-quel-impact-sur-la-sante

Tabac-info-service.fr. J’arrête de fumer : je choisis la vapoteuse. Saint Maurice : Santé publique France. (Consulté le 08/09/2021). En ligne https://www.tabac-info-service.fr/j-arrete-de-fumer/je-choisis-la-vapoteuse