Pour une meilleure qualité d’air intérieur dans ta chambre : explications et conseils


Tu passes une bonne partie de ton temps dans ta chambre quand tu es à la maison. Il est donc important que l’air intérieur que tu y respires soit le plus sain possible. Mais qu’est-ce qu’un air intérieur de bonne qualité ? Par quoi peut-il être pollué ? Pourquoi et comment bien aérer ton espace chaque jour ? Nous répondons à ces questions pour te permettre de t’y sentir vraiment bien.

Les sources de pollution de l’air intérieur

Elles sont multiples, car la pollution de l’air intérieur peut provenir :

  • Des produits industriels que tu utilises : les produits d’entretien, les désodorisants, encens et bougies parfumées qui contiennent des substances chimiques et des perturbateurs endocriniens.
  • Du monoxyde de carbone dégagé par certains systèmes de chauffage. Ce gaz invisible, incolore et inodore est dangereux pour ta santé.
  • De la fumée de cigarette qui se fixe sur les textiles si tu fumes à l’intérieur (draps, rideaux, moquette, vêtements, peluches) même fenêtre ouverte.
  • Des allergènes provenant de tes animaux domestiques (poils), des acariens (literie, fauteuil en tissu, tapis, etc.), des moisissures liées à l’humidité ou des restes d’aliments si tu manges ou grignotes dans ta chambre.
  • Des éventuelles bactéries et virus si tu as été malade récemment.
  • Et de la poussière et des pollens (qui sont aussi des allergènes).

Les meubles et la décoration peuvent également émettre des polluants : vernis et peinture du mobilier, peinture des murs, etc.

Les conséquences d’un air intérieur pollué

On est tous différents : on ne réagit pas tous de la même manière aux sources de pollution, quel que soit notre âge. De la toux, une irritation de la peau et des muqueuses (yeux, nez, gorge et voies respiratoires), un mal de tête, peuvent être les conséquences d’un air intérieur pollué. À moyen et long terme, tu peux être sujet aux allergies ou difficultés respiratoires et développer de l’asthme par exemple.

Nos conseils pour une chambre à l’air intérieur sain

Certains gestes et réflexes sont essentiels pour améliorer la qualité de l’air intérieur que tu respires dans cette pièce qui est la tienne. Voici 6 conseils que tu peux facilement appliquer et proposer à tous les membres de ta famille :

  • Aère ton « espace » tous les jours, même en hiver, au moins 10 minutes le matin et le soir. Tu peux l’aérer par exemple juste avant de partir à l’école et avant de te mettre au lit pour bien dormir.
  • Ne chauffe pas trop ta pièce à coucher, car les acariens et les moisissures adorent la chaleur (et l’humidité). La température idéale se situe entre 18 et 20°.
  • Change tes draps régulièrement, aspire ta moquette, tes tapis, passe tes peluches en machine.
  • Si tu es fumeur/fumeuse, ne fume que dehors (balcon, terrasse).

Enfin, propose à tes parents de choisir plutôt des produits naturels, comme le vinaigre ou le savon noir, ou éco-labellisés pour le ménage. Explique-leur que c’est mieux d’ouvrir les fenêtres lorsqu’ils passent l’aspirateur ou utilisent des produits ménagers volatiles (sprays) et que mieux vaut prendre un chiffon microfibre qui fixe la poussière sur sa surface au lieu de la déplacer (plutôt qu’un torchon).


Source : Ademe.fr. (page consultée le 17/03/2020). Document numérique édite par l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie- https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-un-air-sain-chez-soi.pdf