Cyber harcèlement : comment se protéger et réagir en cas de violence répétée ?


Tu en as entendu parler à la télé ou sur Internet, il est possible que tu connaisses des élèves qui en ont été victime : le cyber harcèlement est un problème qui touche de nombreux jeunes. Qu’est-ce exactement que le cyber harcèlement ? Comment s’en protéger ? Comment agir si un(e) ami(e) est concerné(e) par cette forme de violence ?

Quelles sont les situations de cyber harcèlement ?

Il y a harcèlement lorsqu’une personne devient la cible de violences physiques ou verbales de la part d’une ou plusieurs personnes, de façon répétée dans le temps (au moins une fois par semaine pendant au moins un mois). Le cyber harcèlement, c’est la même chose, mais sur Internet (cyber signifie en lien avec le web) . La victime peut subir toutes sortes d’attaques : humiliation, moqueries, paroles violentes, critiques, insultes.

À l’origine : une vidéo publiée à l’insu de la personne, une rumeur, des posts et commentaires portant sur un détail physique, une photo volée d’une relation intime ou amoureuse, etc. Ces contenus, diffusés sur un blog et/ou les réseaux sociaux, une plateforme vidéo (comme YouTube), des applications ou par SMS, peuvent circuler très vite et être vus et commentés par de nombreux jeunes. Cette situation peut aussi se poursuivre à l’école ou en dehors sous forme de violence verbale, physique et parfois même sexuelle. Parfois au contraire, cela commence au collège ou au lycée et se poursuit sur les réseaux.

Se protéger sur Internet pour éviter les intimidations !

Avec les nombreux réseaux sociaux et applications, la publication de photos, vidéos ou posts est instantanée et à grande échelle. Une fois en ligne, tu ne maitrises plus rien. Sois prudent(e) et vigilant(e) sur ce que tu publies que cela te concerne ou concerne tes amis : c’est important pour te protéger toi, mais aussi les autres. Cela fait partie des dangers d’Internet et des réseaux sociaux : ne publie pas de photos qui ne t’appartiennent pas ni d’image de toi dénudé(e) si tu ne veux pas devenir la cible d’attaques.

Comment faire face au cyber harcèlement ?

La loi protège les victimes et punit le harceleur. Que tu sois la cible ou le témoin de cyber harcèlement, il est possible :

  • D’en parler à un adulte : une personne de l’école (proviseur, enseignant, CPE, personnel d’infirmerie), un proche ou à des spécialistes (voir le chapitre suivant).
  • De réaliser un signalement sur le réseau social concerné (Facebook par exemple). N’oublie pas de conserver toutes les preuves du cyber harcèlement (captures d’écran, e-mails, enregistrements des vidéos, des SMS ou messages vocaux).

Tu en es victime ? N’essaie pas de résoudre le problème tout seul, par la violence ou en répondant aux messages publiés sur toi.

Un de tes ami(e)s vit cette situation ? Il est de ton devoir de lui apporter ton soutien, car les conséquences peuvent être graves : mal-être, dépression, suicide, déscolarisation, conduites addictives (drogue, tabac, alcool). La honte ou les intimidations empêchent souvent les jeunes d’en parler à leurs parents ou à leurs amis et ils se renferment sur eux-mêmes. Tu peux engager la conversation pour évoquer ce douloureux sujet, lui proposer ton aide. Ton amitié peut s’avérer d’un grand secours.

Ministère de l’Éducation Nationale, 2019

Qu’est-ce que le 30 20 et quand le composer ?

Le 30 20, c’est un numéro gratuit où trouver des conseils quel que soit ton âge et ta position (victime ou témoin). Cette ligne d’écoute est anonyme et ouverte du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés). Tu y trouveras du soutien et des conseils pour mettre un terme à une situation de (cyber) harcèlement.
Tu peux également appeler Net Écoute au 0800 200 000 du lundi au vendredi de 9h à 19h. N’hésite pas à les contacter si tu en as besoin, ils ont l’habitude de ce genre de situations.

Enfin, tu peux trouver de l’info sur Twitter avec le hastag #NonAuHarcèlement ou #NAH !


Source :Nonauharcelement.education.gouv.fr. (page consultée le 12/02/2020). Site édité par le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse