Cododo, cosleeping : comment dormir avec son bébé en toute sécurité ?


Le cododo ou cosleeping est une pratique qui fait beaucoup parler d’elle. À la naissance de votre enfant, lorsque vous quittez la maternité, vous vous posez certainement la question : où coucher son bébé ? Faut-il dormir avec son enfant ? Jusqu’à quel âge ? Le point sur les bonnes pratiques pour aider son bébé à faire de bonnes nuits de sommeil.

Qu’est-ce que le « co-dodo » ou « co-sleeping » ?

Selon les sources, le terme de cododo ou cosleeping peut désigner le fait de dormir dans la même pièce que son bébé, ou bien dans le même lit. Si dormir dans la même pièce que votre bébé est recommandé, il est en revanche déconseillé de dormir dans le même lit.

Votre bébé, dans les premiers mois de sa vie, a un grand besoin de contacts et de la présence de ses parents. La relation avec sa mère est très tactile. Se pose alors rapidement la question de trouver le meilleur emplacement pour son lit. La meilleure solution est celle qui correspond à votre organisation, de façon à gérer au mieux les périodes de sommeil de bébé.

Avantages du co-sleeping

Faire dormir son nourrisson dans la chambre des parents est une bonne solution pour rassurer le bébé et pouvoir s’en occuper plus facilement durant la nuit.

Partager la même pièce pour dormir avec son enfant offre l’avantage d’un contact rapproché à chaque instant. Après l’accouchement, la maman peut ressentir un « manque » de son bébé. Cette solution permet la continuité d’une certaine période fusionnelle, tout à fait normale dans les premiers mois. Les parents peuvent bercer leur bébé, le tenir contre eux ou encore le garder auprès d’eux durant les siestes. Ce contact rapproché est bénéfique pour le nourrisson. Mais cela peut tout à fait s’envisager dans deux lits séparés.

Le cododo favorise l’allaitement. Dormir près de son bébé permet d’allaiter facilement son nouveau-né, sans avoir besoin de se déplacer. Le sommeil de l’enfant pourra alors être repris plus facilement sans trop de coupures.

Inconvénients du co-dodo

Le co-sleeping peut perturber le sommeil des parents déjà mis à rude épreuve. Et le sommeil est précieux lorsqu’un nouveau-né arrive à la maison ! Avoir le berceau de son enfant à portée de main, c’est aussi être exposé à tous ses petits bruits. La maman, plus alerte et attentive au moindre signe, peut éprouver beaucoup de difficultés à dormir sereinement.

Par ailleurs, le co-dodo peut perturber la sexualité au sein du couple, surtout s’il dure au-delà de 6 mois.

Cododo : en pratique

Cododo : lit « side-bed »

Il existe des lits pour bébé appelés « side-bed » ou encore lits de co-dodo. Ces petits lits ont la particularité d’avoir un côté totalement ouvert pour pouvoir les fixer sur le lit parental. Ils permettent ainsi aux tout petits de dormir tout près de ses parents, tout en ayant leur propre espace. Ils permettent aussi aux parents de prendre l’enfant sans se lever.

Cette solution peut être pratique pour nourrir rapidement son bébé dès la naissance, ou le rassurer lorsqu’il pleure, car elle permet de se rendormir plus rapidement sans perturber le cycle de l’enfant. Le lit co-dodo n’est cependant pas une obligation. De plus, il faut bien veiller à accrocher correctement le lit à celui des parents afin d’éviter tout accident en cas de désolidarisation (risque de chute).

cododo cosleeping sidebed
Source : Stocklib

Même chambre, lits séparés

Une solution intermédiaire existe afin de partager la chambre parentale avec un bébé, tout en gardant chacun son espace distinct : il suffit d’installer le berceau du nouveau-né dans la chambre des parents. Cette solution permet à l’enfant de s’approprier son rythme jour/nuit et d’avoir des cycles de sommeil plus longs.

Par ailleurs, le contact est maintenu et les manipulations pour l’allaitement ou simplement pour le rassurer sont plus aisées. Cela fait également diminuer le risque de mort inattendue du bébé.

Cododo : jusqu’à quel âge ?

Partager sa chambre avec son enfant est un bon intermédiaire durant les six premiers mois de la vie de son enfant. Peu à peu, l’enfant s’adapte à son environnement, ses sens se développent, et il apprend à faire ses nuits. On peut envisager l’installation dans sa propre chambre à partir de 4, 5 ou 6 mois. Il est cependant important que chaque parent soit à l’écoute de ses besoins et de ceux de son bébé.

Cododo : quels sont les risques ?

Le co-dodo peut représenter un danger pour le bébé s’il dort dans le même lit que ses parents. Le principal risque est que l’un des conjoints, profondément endormi, étouffe le bébé. Ce risque est amplifié avec un sommeil lourd, la prise de médicaments (comme les somnifères) ou la consommation d’alcool. Il existe également un risque de chuter du lit.

Pour la présence de ces risques, certaines études recommandent vivement de ne pas dormir dans le même lit que son nouveau-né, afin d’éviter tout risque d’accident ou de mort subite du nourrisson. Ainsi, une étude publiée dans le journal Pediatrics affirme que 69 % des bébés victimes de mort subite du nourrisson (MSN) dormaient dans le même lit qu’un adulte au moment de leur décès. Cette étude s’est basée sur les statistiques publiques collectées auprès de 24 états américains entre 2004 et 2012, et concerne 8 207 décès inexpliqués.

Les scientifiques ont expliqué que les résultats diffèrent selon l’âge des bébés :

  • 73,8 % des bébés âgés de moins de trois mois victimes de MSN faisaient du co-sleeping ;
  • 58,9 % des enfants âgés de 4 à 12 mois faisaient du co-sleeping.

Pour les victimes plus âgées, les MSN touchaient surtout les enfants qui dormaient sur le ventre, avec une couverture ou des objets dans leur lit (type peluches). Par ailleurs, un lit d’adulte n’est pas adapté à un nouveau-né. Les couvertures, oreillers, ou duvet peuvent aussi entraver les voies aériennes de l’enfant et l’empêcher de respirer.

A retenir

Il existe plusieurs façons de pratiquer le co-dodo. Néanmoins le partage de lit n’est pas recommandé et présente des risques.

Partager la même chambre est une solution recommandée permettant au nourrisson de s’approprier son nouvel environnement. Bébé sera rassuré tandis que ses parents pourront s’en occuper plus facilement la nuit. Une fois ce nouvel environnement intégré, bébé aura la capacité de se distancier (généralement entre 4 et 6 mois) et pourra être alors être installé dans sa propre chambre.

Si cela ne vous convient pas, ne vous forcez pas à partager la chambre avec votre enfant. Les besoins de l’enfant et des parents sont à prendre en considération.


Sources :

Ameli.fr. Comment bien coucher un bébé ? Disponible sur : https://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/bons-gestes/bebe/coucher-bebe (consulté le 28/07/2021)

Dr Challamel MJ, Dodane MA, Salinier C. Co-dodo, dormir avec son enfant, que faut-il en penser ? Mpedia.fr. Disponible sur : https://www.mpedia.fr/art-co-sleeping-pour-ou-contre/ (consulté le 28/07/2021)

Yapaka.be. Le sommeil partagé, premier risque de mort subite chez les nourrissons. Disponible sur : http://www.yapaka.be/actualite/glane-le-sommeil-partage-premier-risque-de-mort-subite-chez-les-nourrissons (consulté le 28/07/2021)