Soirée entre amis : les bons réflexes pour des fêtes sans risque


Les fêtes chez toi, tes potes, dans les clubs, les bars ou ailleurs, ça fait partie des plaisirs de la vie. Alors, pour que chaque soirée entre amis reste une fête, et parce que l’amitié c’est sacrée, il y a quelques conduites de base à adopter.

Drogue et alcool et soirée entre amis : garde le contrôle !

Les drogues et les boissons alcoolisées sont des substances psychoactives qui une fois consommées altèrent comportement, vision, temps de réaction et capacité d’analyse. Les deux associés forment un duo explosif qui n’est pas sans danger pour ta santé ni pour ta sécurité. Désinhibition, euphorie, sentiment de bien-être apparent te font perdre le contrôle, tu n’es plus tout à fait toi-même et ça peut vite faire déraper une soirée entre amis. La recherche de l’ivresse à tout prix peut être un signe de mal-être. Si un copain bois trop, parles-en avec lui le lendemain, ton amitié peut être un précieux soutien.

Restez groupés pour que chaque soirée entre amis se déroule en toute sécurité

Savoir que tu as des potes sur qui tu peux vraiment compter, c’est important. Eux aussi doivent pouvoir avoir confiance en toi et être rassurés si un problème survient ou s’ils perdent le contrôle. Veiller les uns sur les autres, c’est aussi ça l’amitié. Alors pour chaque soirée à l’extérieur, mieux vaut rester ensemble pour vous amuser et vous protéger. Une drogue versée dans votre verre à votre insu, une personne trop entreprenante avec un membre du groupe, un des vôtres qui donne son consentement trop facilement parce qu’il a bu ou fumé (alors que tu sais que ce comportement n’est pas habituel), ce sont malheureusement des choses qui arrivent. N’oublie pas : l’union fait la force, la prévention et la prudence sont de mise !

Retours de fête : sois vigilant jusqu’au bout de la nuit

Lors d’une soirée entre amis, ne laisse jamais un copain ou une copine repartir et conduire son scooter, moto ou voiture s’il/elle a consommé de l’alcool. Sais-tu que plusieurs heures sont nécessaires au corps d’un adolescent pour l’éliminer et que la limite légale autorisée du taux d’alcoolémie pour un jeune conducteur est plus basse que celle d’un adulte (0,2g/l contre 0,5g/l) ? Il te dit qu’il a mélangé avec du jus de fruits ou bu de la bière et pas d’alcools forts ? Lis notre article « idées reçues sur l’alcool », tu verras que cela ne limite pas le taux d’alcoolémie.

Pour ne pas prendre de risque, plusieurs options :

  • Faîtes souffler le conducteur dans un éthylotest avant que ce dernier ne prenne la route et vérifiez si son alcoolémie est inférieure à 0,2g/l de sang.
  • Désignez un Sam différent à chaque sortie. Sam, c’est le capitaine de votre soirée entre amis, c’est-à-dire celui qui conduit : il s’amuse aussi, mais ne boit pas et s’engage à ne pas consommer de cannabis ou autre substance illicite.
  • Contactez un professionnel (taxi ou VTC) ou demandez à des parents de le ramener.
  • Si la soirée entre amis a lieu chez l’un de vous, proposez-lui de rester dormir sur place et contactez sa famille pour la rassurer.

N’hésite pas à lui dire « stop » si tu trouves que sa consommation devient excessive. S’il peut t’en vouloir ou s’énerver sur le coup, c’est sous l’emprise d’une consommation excessive, mais le lendemain, il te remerciera d’avoir veillé sur lui et ça, ça n’a pas de prix.

Tu veux en savoir plus ? Retrouve sur Instagram la campagne #BienRentrer et #RespectSam. Et rendez-vous sur le site Amis aussi la nuit pour découvrir d’autres comportements protecteurs pour tes virées nocturnes !


Source : Amisaussilanuit.fr (page consultée le 30/03/2020). Site édité par Santé publique France- https://www.amisaussilanuit.fr/