4 bons réflexes pour écouter de la musique et protéger tes oreilles


Tu aimes écouter de la musique avec ton smartphone ou tes chansons préférées avec un casque ou des écouteurs ? Tu adores aller en club, en concert ou dans des festivals et être près des enceintes pour mieux ressentir les vibrations et te déhancher au rythme du son ? Mais sais-tu que ton audition est fragile ? Voici 4 précieux conseils pour que ce loisir rime toujours avec plaisir !

Écouter de la musique trop fort : attention au volume !

Tes oreilles sont sensibles et fragiles. Sais-tu que ces dernières comptent environ 15 000 cellules chacune ? Mais écouter de la musique trop fort détruit les cellules et malheureusement elles ne se renouvellent pas. Tu dois savoir qu’une exposition très forte de seulement 3 minutes suffit pour détruire une partie de ces cellules réduisant de fait tes capacités auditives. Alors si tu ne veux pas voir vieillir ton appareil auditif prématurément, voici quelques astuces faciles à respecter.

Conseil n°1 : choisis un niveau sonore acceptable

Tu l’as compris, c’est une question de volume. Le problème n’étant pas d’écouter de la musique, mais de choisir le bon volume pour éviter tout risque qui pourrait perturber ton quotidien : maux de tête et sensibilité immédiate au moindre bruit (cela s’appelle l’hyperacousie), bourdonnement ou sifflement permanent dans l’oreille (c’est l’acouphène) ou surdité.

Astuce 2 : limite l’écoute avec un casque ou des écouteurs

Les études scientifiques ont montré qu’à partir de 85 dB(A), (seuil de danger), les cellules qui te permettent t’entendre se fatiguent et meurent. C’est le cas si tu dépasses 20 heures d’écoute par semaine avec un casque ou des écouteurs. Fais un rapide calcul pour savoir où tu te situes et pour identifier à quel moment il vaut mieux ôter ton casque ou tes écouteurs et utiliser une enceinte connectée par exemple.

Astuce n°3 : en concert ou pendant les festivals, opte pour des bouchons d’oreille

Pourquoi ? Parce que durant ces évènements, le son est extrêmement fort, car moins réglementé que dans les clubs où la limite est fixée bien au-dessus de ce qui est supportable (105 dB(A)). Tu vas donc écouter de la musique très forte pendant au moins une heure, ce qui est bien au-delà des recommandations. Dans l’échelle des bruits, tu peux rapidement atteindre le seuil de douleur (120 dB(A)).

Mais en mettant les bouchons d’oreille qui sont souvent distribués à l’entrée ou que tu emmènes avec toi, tu diminues de plusieurs décibels le volume et tu préserves ainsi ton audition. Évite également de te placer trop près des enceintes afin de diminuer un peu plus l’intensité sonore.

Dernier conseil : évite l’alcool et les drogues et repose tes oreilles

Tu dois savoir que sous l’effet de l’alcool et/ou des drogues (cannabis et autres stupéfiants), ton corps ressent moins les effets et la douleur que peuvent provoquer les fortes sonorités. Tu peux alors être tenté d’écouter de la musique fort plus longtemps, mais les risques et les dégâts n’en seront que plus importants !

Après une soirée musicale ou une exposition sonore prolongée, pense à te reposer et évite d’écouter de la musique à nouveau. Ton appareil auditif et ton corps ont besoin de récupérer avec en moyenne 6 à 12 heures de calme.

Tu peux trouver d’autres infos sur internet avec la vidéo « Protégeons nos oreilles tout en écoutons du bon son  » ou avec le hashtag #OuïeLoveMusic ou #risquesauditifs.


Source :Journée-audition.org (page consultée le 18/02/2020). Site édité par l’Association Journée Nationale de l’Audition pour l’information et la prévention – https://www.journee-audition.org/pdf/guide-jeunes.pdf