La conduite accompagnée (AAC)


Un adolescent peut apprendre à conduire dès l’âge de 15 ans. Cet Apprentissage Anticipé de la conduite (AAC), plus connu sous le nom de « conduite accompagnée », permet de se familiariser avec la conduite avant de se lancer seul sur la route

Avantages de l’AAC

Opter pour la conduite accompagnée présente de nombreux avantages, pas uniquement financiers :

  • réduction de la période de permis probatoire de 3 à 2 ans
  • tarif préférentiel sur l’assurance « jeune conducteur »
  • coût total de la formation moins élevé qu’en apprentissage traditionnel
  • taux de réussite à l’examen du permis de conduire plus élevé (75% de chance de l’obtenir)
  • dès l’âge de 17 ans, possibilité de passer l’épreuve pratique du permis de conduire (il reste toutefois obligatoire d’être accompagné par un adulte jusqu’à 18 ans).

Qui pour l’accompagner ?

L’accompagnateur peut être un membre de la famille ou un ami. Plusieurs personnes peuvent accompagner un même apprenti conducteur à condition de se déclarer auprès de l’auto-école et de l’assureur du véhicule autorisé.

L’accompagnateur doit répondre à plusieurs critères :

  • être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans
  • ne pas avoir commis de délit routier (grand excès de vitesse, conduite sous l’emprise de l’alcool ou d’autres stupéfiants, etc.)
  • avoir obtenu l’accord préalable de son assureur.
Limitations de vitesse pour les apprentis conducteurs – Source : Prévention routière

Source : Prévention routière : https://www.preventionroutiere.asso.fr/2016/04/04/la-conduite-accompagnee-aac/